CARPE DIEM PATRIMOINE
49, Rue Juliette Recamier
69006 Lyon - France
N°TVA :

Gestion de patrimoine

pour expatriés

Contactez-nous !

CARPE DIEM PATRIMOINE - Lyon 06Spécialiste des placements financiers

Votre cabinet Carpe Diem Patrimoine est spécialisé dans la mise en place de placements financiers. Une équipe vous conseille et vous accompagne pour vous aider à faire les bons choix. Pour obtenir davantage d’informations, prenez contact avec un expert en patrimoine.

 

Placements financiers au Luxembourg

Pour placer votre argent au Luxembourg faites appel au cabinet Carpe Diem Patrimoine ! Le grand-duché est une monarchie constitutionnelle dotée depuis longtemps d'institutions démocratiques fortes. Le pays est un véritable carrefour économique et culturel au cœur de l’Europe, ce qui constitue son atout majeur. Alors n'attendez plus et venez consulter un expert en placements financiers, qui saura vous accompagner et trouver la meilleure solution.

Pourquoi faire un placement financier au Luxembourg ?

Le secteur financier luxembourgeois comprend notamment 142 établissements bancaires de 26 pays différents. Le Luxembourg détient plus de 2 900 milliards d’euros d’actifs sous gestion à travers 3 891 organismes de placements collectifs à fin juillet 2014.

Le Luxembourg est le premier centre international de Private Banking de la zone euro, le numéro deux des fonds de placement après les États-Unis et la huitième place financière au monde. D'où ce fort engouement pour les placements financiers au Luxembourg.

La plupart des banques sont d’origine étrangère et très actives au plan international. Ces dernières années, de grandes multinationales (Amazon Services Europe, AOL…), attirées par la fiscalité avantageuse, ont établi leur siège au Luxembourg.

Une solution adaptée à vos besoins

Parallèlement à la croissance des banques privées, le développement d'autres secteurs tels que les fonds d'investissements et l'assurance-vie renforcent la position prééminente du Luxembourg en tant que centre européen de toutes les activités liées aux placements financiers individuels.

La place financière luxembourgeoise s'est taillé une solide réputation grâce au soutien de politiques publiques volontaristes visant à développer l'attrait et la longévité de cette activité vitale.

Placements financiers pour expatriés en France

Pour vous accompagner dans la mise en place d'un placement financier adapté aux Expatriés, votre cabinet Carpe Diem Patrimoine vous conseille et vous aide à trouver la meilleure solution : assurance-vie pour les expatriés, placements immobiliers SCPI, etc. Découvrez sur cette page les différents placements proposés en France.

Votre placement financier sur mesure

Le placement financier préféré des Français reste, et de loin, les contrats d’assurance-vie et de capitalisation. Selon la Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA), le montant total des encours sur ce type de placement a atteint 1 491,7 milliards d’euros à fin juillet 2014.

Par ailleurs, selon l’Institut de l’Épargne Immobilière et Foncière (IEIF), la collecte nette des placements immobiliers SCPI a atteint 2,5 milliards d’euros en 2013. La capitalisation globale des SCPI était de plus de 31 milliards d’euros mi-2014.

C’est pourquoi, Carpe Diem Patrimoine a développé son offre de placements financiers autour de ces deux principaux axes.

L'assurance-vie pour les expatriés

En juin 2013, l'encours des contrats d'assurance-vie (provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices) a atteint 1491,7 milliards d'euros, soit une progression de 4 % sur un an.

Cette hausse est expliquée par la baisse des taux d’intérêt à court terme. En effet, ces dernières années, la rémunération des livrets d’épargne est devenue bien moins attractive. L’assurance-vie offrant la possibilité de diversifier les supports d’investissement, son rendement peut devenir supérieur à celui des livrets d’épargne.

Il existe deux types de supports :

1- Les contrats en euros ou les supports en euros des contrats multi-supports : ils permettent de sécuriser intégralement le capital investi. Il arrive même qu’un taux minimum de rendement annuel soit garanti (même s’il est assez bas, c’est une sécurité de rendement supplémentaire). En clair, les fonds en euros sont des fonds monétaires, court terme, donc sans aucun risque de perte de capital. Il est important de souligner que depuis le 1er janvier 2011 la CSG-RDS est prélevée chaque année au 31 décembre sur les produits issus des supports en euros. La CSG-RDS s’élève à 15,5 % depuis le 1er juillet 2012.

2- Les supports en unités de compte des contrats multi-supports : ils permettent de profiter du potentiel d’évolution des marchés financiers. Il s’agit de supports investis en actions, obligations, fonds à formule ou fonds profilés.
Attention, si le rendement est généralement supérieur sur ces types de contrats, le capital n’est pas garanti… Néanmoins les plus-values issues de ce type de support en unités de compte ne seront prélevées de la CSG-RDS qu’au moment d’un retrait effectif !

Une fiscalité avantageuse

Les plus-values réalisées ne sont soumises à fiscalité qu'au moment des retraits, et l'adhérent dispose de deux options fiscales au choix durant toute la durée de vie du contrat (choix effectué à chaque retrait) :

  • Soit réintégration de la plus-value dans le revenu imposable.
  • Soit prélèvement libératoire, en fonction de la date d'ouverture du contrat.

Le prélèvement libératoire

  • Entre 0 et 4 ans : 35 % (+ 15,5 % de prélèvements sociaux pour les résidents fiscaux français).
  • Entre 4 ans et 8 ans : 15 % (+ 15,5 % de prélèvements sociaux pour les résidents fiscaux français ).
  • Au-delà de 8 ans : exonération à hauteur de 4 600€ de plus-value pour une personne seule (9 200€ pour un couple marié) et au-delà de cet abattement : 7,5 % (+ 15,5 % de prélèvements sociaux pour les résidents fiscaux français ).

Après 8 ans, il est donc possible de sortir chaque année des plus-values sans aucune fiscalité grâce au principe de l'abattement. Il peut s'avérer judicieux de sortir ses plus-values tous les ans pour les reverser sur un autre contrat.

Lorsque les supports d'investissements détachent des dividendes, ceux-ci sont automatiquement réinvestis au sein du contrat, sans fiscalité.

Les arbitrages entre supports effectués au sein du contrat ne font pas tourner le compteur de cessions et sont donc possibles sans aucune fiscalité.

En cas de décès, chaque bénéficiaire désigné peut recevoir jusqu'à 152 500 euros hors droits de succession (règle applicable lorsque les investissements ont été effectués par l'assuré avant l'âge de 70 ans), quel que soit le lien de parenté.

La fiscalité de l'assurance vie est d'autant plus favorable que le contrat acquiert de l'ancienneté. Aussi, il est utile de prendre date sur un ou plusieurs contrats multi-supports afin de disposer plus tard de comptes fiscalement privilégiés.

La solution de la SCPI

Une Société Civile de Placements Immobiliers (SCPI) est une société d'investissements collectifs ayant pour objet l'acquisition et l'exploitation d'un patrimoine immobilier par l'émission de parts dans le public. Elle est communément appelée « immobilier papier ».

Les avantages de la SCPI

  • La SCPI permet d'investir dans l'immobilier avec des mises de fonds faibles, sans souci de gestion.
  • Les revenus sont réguliers, en général trimestriels.
  • Permet une excellente mutualisation du risque (géographique, sectoriel, locatif...) lié à tout investissement (investissement dans plusieurs biens immobiliers, diversité des locataires, etc.).
  • La liquidité des parts (en cas de revente) est gérée par un marché secondaire organisé.
  • Ce type de placement permet également une large diversification d’actifs aux particuliers en leur donnant accès au marché de l'immobilier d'entreprise.

Méthodes d’acquisition

Au comptant : achat de parts de SCPI dans le but de générer des revenus immédiats.
À crédit : acheter des parts de SCPI à crédit permet, avec une mise faible, de se constituer un patrimoine important et de réaliser une bonne opération.

L'effet de levier du crédit améliore la rentabilité de l'investissement grâce à l'écart existant entre le taux de rentabilité locatif (rendement locatif et plus-value) et le taux du crédit.
Top